×

Recherche

Pauvre Richard (2012) transparent

Pauvre Richard (2012)   © Conseil départemental du Val d'Oise

Kirk Douglas dans La Vie passionnée de Vincent van Gogh   © Tous droits réservés

Tournage de Radiostars à Pontoise   © Tous droits réservés

Val-d'Oise : Terre de Cinéma

En 1901, le premier film réalisé dans le Val-d'Oise mettait en scène des Patineurs sur le lac d'Enghien. En 2011, le 1000e a été tourné sur la place de l'Auditoire à Montmorency : Pauvre Richard conte les mésaventures d'un gagnant du gros lot à la loterie nationale. Aujourd'hui, ce sont plus de 1400 films et téléfilms qui ont été en partie tournés dans le département.

Le septième art révèle et transfigure les sites choisis pour cadres de comédies sentimentales, de polars, de reconstitutions historiques en costumes ou d'œuvres de science-fiction : Les Perles de la couronne à l'abbaye de Royaumont, Molière, comédien malgré lui au château d'Ambleville, La Môme à Pontoise, sur la place de la Harengerie, Les Aventures de Rabbi Jacob dans l'ancienne distillerie de Goussainville, Rush Hour à l'aéroport de Roissy/Charles-de-Gaulle, Un long dimanche de fiançailles à l'auberge Ravoux d'Auvers-sur-Oise… Autant de monuments et de paysages, de villes et de villages, qui irriguent depuis longtemps l'imaginaire des cinéastes.

Ils éveillent aussi une vive curiosité chez les spectateurs : de nombreux touristes étrangers disent avoir choisi la France pour destination après avoir vu un film. Enfin, les retombées économiques immédiates des tournages sont appréciables (des milliers d'heures de travail pour des centaines de figurants et d'intermittents du spectacle et plus de deux millions et demi d'euros de recettes pour le territoire, en 2017).

Ce site résume 120 ans d'évolution d'un art qui est aussi une industrie et 120 ans d'évolution de notre département. En le proposant avec le comité départemental du tourisme et des loisirs du Val-d'Oise, le conseil départemental et sa mission images et cinéma vous invitent à découvrir à votre guise des "lieux de mémoire" célèbres ou méconnus.

Le film du jour

 

La vidéo du moment

Jean Gabin sur le tournage de Rue des Prairies

Film : Rue des Prairies 1959

 

Bravo à Mehdi Charef

Bravo à Mehdi Charef
© Tous droits réservés
Le cinéaste adamois vient d'obtenir le Prix littéraire de la Porte dorée 2020 avec son dernier roman autobiographique, "Rue des Paquerettes", publié en 2018 chez Hors d'atteinte.

Auteur notamment du Thé au harem d'Archi Ahmed (1983), Mehdi Charef, qui a publié trois autres romans et réalisé onze films, retrouve ici l'écriture après treize ans d'interruption. Dans "Rue des Pâquerettes", il revient sur son arrivée en France en 1962. Il y raconte l'absurdité de l'exil, la boue du bidonville et les silences rentrés ; mais aussi la soif de mots d'un enfant avide de raconter ce qu'il comprend du monde qui l'entoure.

Né en 1952 en Algérie, Mehdi Charef arrive en France à l'âge de dix ans. Fils d'ouvriers, il grandit dans un bidonville de la région parisienne et entre lui-même à l'usine en 1970. Il arrête son métier d'affûteur en 1983, quand le Mercure de France publie son roman "Le thé au harem d'Archi Ahmed".

Deux ans plus tard, il se lance dans le cinéma en autodidacte grâce à Costa-Gavras, qui lui conseille de réaliser lui-même la version cinématographique du roman dont il écrit le scénario. En 1985, son film intitulé Le Thé au harem d'Archimède est salué par le Prix de la jeunesse du Festival de Cannes, le prix Jean-Vigo et le César du meilleur premier film. Un réalisateur est né !

Représentant d'un cinéma d'auteur exigeant et lucide, Mehdi Charef signe des films ambitieux qui dénoncent les inégalités sociales et les obstacles que rencontrent les vrais « cassés de la vie ».
Article
Mehdi Charef
Mehdi Charef

Le retour de La Bonne épouse

Le retour de La Bonne épouse
© Tous droits réservés
Stoppé dans son élan en raison du confinement alors qu'il commençait à trouver son public, le film du Vexinois Martin Provost, La Bonne épouse vient de ressortir dans les salles. L'occasion de voir ou revoir une très jolie comédie sur l'émancipation féminine à la fin des années soixante.

La Bonne épouse a été en partie tourné dans une maison de Nesles-la-Vallée, À l'église de Valmondois et sur la départementale qui relie Nesles à Hérouville. Une mémorable séquence d'embouteillage a été réalisée là, avec de nombreux véhicules anciens.

Voir ce film c'est l'occasion de retrouver le chemin des salles de cinéma qui ont besoin de nous pendant tout l'été.
Article
Martin Provost
Martin Provost
long-métrage
La Bonne épouse (2020)
La Bonne épouse 2020

Michel Serrault

Michel Serrault
© Tous droits réservés
Michel Serrault est mort il y a treize ans, le 29 juillet 2007 à Vasouy (Calvados).

Après avoir hésité à être prêtre, Michel Serrault intègre l'école de la rue Blanche en 1944, mais échoue à entrer au Conservatoire. En 1946, il signe son premier contrat pour une tournée en Allemagne, où il joue Les Fourberies de Scapin, de Molière. En 1952, l'acteur rencontre Jean Poiret aux matinées classiques du théâtre Sarah-Bernhardt. Le duo collabore sur les planches et au cinéma, notamment dans Assassins et voleurs de Sacha Guitry. En 1973, ils triomphent dans La cage aux folles, pièce de Poiret adaptée au cinéma en 1978. Le rôle de "Zaza Napoli" vaut à Michel Serrault son 1er César.

Avec ses premiers cachets, le comédien acquiert une maison à Dampsmesnil (Eure), sur les bords de l'Epte. Dans les années cinquante et soixante, il se ressource là, avec sa famille, entre chaque tournage. Il aime tout particulièrement se rendre à Montreuil-sur-Epte, de l'autre côté de la rivière, en franchissant le pont d'Aveny, joli ouvrage en pierre datant des XVIIIe et XIXe siècles. Il se rend aussi régulièrement à La Roche-Guyon.

Plus tard, souhaitant se lancer dans l'élevage, il se sépare de sa maison du Vexin pour s'installer dans un ancien manoir du Perche. Ce qui ne l'empêche pas de se rendre toujours dans le Val-d'Oise pour y tourner des films. Il a tourné près d'une vingtaine de longs-métrages dans le département, dont le mémorable Du mou dans la gâchette, de Louis Grospierre - où il poursuit Bernard Blier et Jean Lefebvre déguisés en moines à l'abbaye de Royaumont -, ou Le Libertin de Gabriel Aghion, au château de Villette, et le Docteur Petiot de Christian de Chalonge à Pontoise.

Il finit sa vie près de Honfleur, où il enterré aujourd'hui.
Article
Michel Serrault
Michel Serrault

50 ans de cinéma dans le Val-d'Oise

Patrick Glâtre - 50 ans de cinéma dans le Val-d'Oise

Publié par le département du Val-d'Oise dans le cadre de l'anniversaire de son premier demi-siècle d'existence, 50 ans de cinéma dans le Val-d'Oise illustre l'attractivité du département en matière de tournage cinématographique. Patrick Glâtre, chargé de mission Images & Cinéma au Conseil départemental, a pour cela sélectionné 110 longs-métrages, émissions ou séries télévisées, documentaires... de ces cinq dernières décennies, collection complétée de portraits de personnalités du métier liées, de cœur ou de par leur parcours, au territoire.

En savoir plus

Nous contacter

Avez-vous des anecdotes, des informations à partager concernant des tournages passés, présents ou futurs dans le Val-d'Oise ?

N'hésitez pas à nous contacter pour nous en faire part !

Fiches films récemment publiées

Longs-métrages

long-métrage
Un monde presque paisible (2002)
Un monde presque paisible 2002
long-métrage
La Petite Jérusalem (2005)
La Petite Jérusalem 2005
long-métrage
Le Parfum de la dame en noir (2005)
Le Parfum de la dame en noir 2005
long-métrage
Nouvelle France (2005)
Nouvelle France 2005
long-métrage
Jean de la Fontaine, le défi (2007)
Jean de la Fontaine, le défi 2007

Autres types de production

feuilleton
Voici venir l'orage (2008)
Voici venir l'orage 2008
feuilleton
Fête de famille (2006)
Fête de famille 2006
série télévisée
Commissaire Moulin : La Fliquette (2002)
Commissaire Moulin : La Fliquette 2002
court-métrage
Le Banc (2018)
Le Banc 2018

Articles récemment publiés

Lieux touristiques récemment ajoutés

Abbaye de Maubuisson

Abbaye de Maubuisson

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Abbaye de Royaumont

Abbaye de Royaumont

⌖ Asnières-sur-Oise

Chateau d'Auvers-sur-Oise

Chateau d'Auvers-sur-Oise

⌖ Auvers-sur-Oise

La Roche-Guyon : le château

La Roche-Guyon : le château

⌖ La Roche-Guyon

Rechercher des films

Accès alphabétique Recherche avancée par critères Recherche thématique Recherche par lieux de tournages
Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page