×

Recherche

Claude Lelouch transparent

© Films 13

Claude Lelouch

Un homme à la plage
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
Depuis qu'il a partagé la Palme d'Or du Festival de Cannes 1966 avec Petro Germi et reçu en 1967 l'Oscar du meilleur film étranger pour Un homme et une femme, Claude Lelouch est connu de la planète entière.

« J'aime beaucoup le Val-d'Oise. Quand j'étais gosse, mes parents m'envoyaient en colonie de vacances à Parmain. On n'avait pas les moyens d'aller loin. J'ai connu L'Isle-Adam entre 10 et 14 ans et je suis tombé amoureux du coin, de la plage, de l'Oise, des peintres qui ont fréquenté l'endroit. À chaque fois que je fais des films, quand je pars en repérage, je commence par cette région car j'ai le souvenir de belles lumières, de beaux lieux. »

En 1984, il a identifié la plage de L'Isle-Adam à celle de Deauville dans Partir, revenir. Dix ans plus tard, il s'apprête à boucler son adaptation des Misérables au xxe siècle sur la plage de Villers-sur-Mer : c'est ici que les miliciens devenus policiers avec lesquels s'était acoquiné Henri Fortin, alias Belmondo, avant de rallier la Résistance, ont prévu de l'assassiner. Mais tout à coup, le décor de l'auberge où doit se dérouler la bagarre s'embrase sous les yeux des cinq cents figurants et des techniciens. Le vent souffle en tempête et rien ne peut être sauvé, pas même le matériel. Pourtant, le tournage doit continuer.

« Je me suis tout de suite replié sur L'Isle-Adam. D'ailleurs, le café de la plage a été utilisé par plein de metteurs en scène, dont Claude Miller pour Un secret (2007). C'est vrai qu'il y a là un charme des années 1930, très précieux. Cet endroit rappelle beaucoup les plages normandes. Je crois que son architecte est celui qui a équipé la plage de Deauville. Le site est magique. En plus, une plage de sable à 30 km de Paris, ce n'est pas courant ! (…) Je vais souvent à Auvers. Je trouve que c'est l'un des plus beaux musées qui soient de Van Gogh, car en se promenant dans la campagne on voit à la fois l'œuvre et le modèle. Il y a tout ce parcours et ce cimetière où les deux frères reposent côte à côte… C'est une balade que j'aime bien faire quand j'ai des parfums de nostalgie. J'ai hâte d'y retourner. »

Depuis, Claude Lelouch est revenu dans le Val-d'Oise à deux reprises : en 2000 à l'aéroport de Roissy et à Valmondois, où il a tourné quelques scènes de Une pour toutes qu'il n'a pas gardées au montage ; et en 2006 à Pontoise, pour son film de science-fiction Nos amis les terriens.

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Personnalités

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page