×

Recherche

Antoine Duhamel transparent

© Tous droits réservés

Antoine Duhamel

Tout pour la musique
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
Fils de l'écrivain Georges Duhamel (1884-1966) et de la comédienne Blanche Albane (1886-1975), Antoine Duhamel (1925-2014) grandit entre Paris et le hameau de la Naze, à Valmondois. Dans le jardin, Blanche met en scène des spectacles, recrute ses enfants, nièces et neveux comme comédiens, engage les voisins comme figurants, taille et coud les costumes de tout ce petit monde. Son mari anime les chœurs et joue les chefs de l'orchestre amateur qu'il a monté.

En 1947, Antoine écrit une musique pour un court-métrage d'Alain Resnais (1922-2014), Visite à Hans Hartung, mais, faute d'argent, le réalisateur ne l'intègre pas. Dix ans plus tard, le jeune homme, qui gagne sa vie en travaillant pour des films publicitaires et des dessins animés, enregistre avec Gérard Philipe (1922-1959) un Mozart raconté aux enfants.

La reconnaissance arrive avec Claude Barma (1918-1992) qui lui demande la bande-son du Chevalier de Maison-Rouge (1963), premier grand feuilleton diffusé sur l'ORTF, puis réitère pour Belphégor ou le Fantôme du Louvre (1965) et D'Artagnan (1969).

Jean-Daniel Pollet, cinéaste poète proche de la Nouvelle Vague, lui confie la musique de Méditerranée (1963) et Jean-Luc Godard, celle de Pierrot le fou (1965).

« Karina voulait que j'écrive les chansons (…), Godard voulait un twist, Belmondo, qu'on siffle “Tout va très bien, Madame la Marquise” (…) Godard m'a ensuite proposé de travailler sur deux ou trois thèmes, dans le genre de Schumann (…) En lisant le scénario, j'ai compris ce qu'il voulait dire : il voulait un personnage clivé, double, Pierrot versus Ferdinand (…). Je voulais donc introduire une schize, avec un thème Pierrot nettement différencié du thème Ferdinand, mais proche cependant musicalement. »
Entretien avec Joël Jegouzo, mai 2012

Pour Godard, Duhamel écrit encore les notes de Week-end (1967). Pour Truffaut, celles de Baisers volés (1968), de La Sirène du Mississipi, de L'Enfant sauvage (1969) et de Domicile conjugal (1970). Il s'amuse à pasticher le Boléro de Ravel pour Belle époque de Fernando Trueba (1994), et… le thème de Pierrot le fou pour La Mort en direct (1980) de Bertrand Tavernier. Leur amitié s'est nouée avec Que la fête commence (1975), quand il a orchestré un opéra inédit de Philippe d'Orléans, personnage principal du film, interprété par l'orchestre de La Grande Écurie et la Chambre du Roy.

Personnalité excentrique, exigeante et chaleureuse, Antoine Duhamel a composé la bande-son de quelque 80 films, ainsi que plusieurs opéras et symphonies. Sa partition pour Laissez-passer (Bertrand Tavernier, 2002) lui a valu l'Ours d'argent de la Berlinale et un Prix Henri-Langlois d'honneur décerné lors de l'hommage que lui a rendu la Cinémathèque française en 2008.

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Tourisme en lien avec cet article

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page