×

Recherche

Toute la ville accuse 1956

Fiche du film Toute la ville accuse (1956)
© Tous droits réservés
François (Jean Marais), un jeune écrivain débarque dans une petite ville. Il trouve devant chez lui des sacs remplis de billets de banque, et sans en connaître la provenance en fait un usage généreux. Il est alors pris pour un voleur, et en quelques heures toute la ville l'accuse...

Le tournage

Périodes

  • 1955

Lieux

  • Pontoise
    • jardin de la ville

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Anecdotes de tournage

Au milieu du mois de décembre 1955, place du petit Martroy, au moment précis où il va remonter dans une luxueuse voiture, un jeune homme est accosté par deux inconnus qui le serrent de très près. Puis, rapidement sous la menace des revolvers que l'on soupçonne dans les poches des pardessus, ils l'entraînent vers le porche du jardin public où ils s'engouffrent. Par la grande allée du jardin, les trois hommes se dirigent vers le kiosque. Quelqu'un les attend, le dialogue s'engage.

Dans Toute la ville accuse, Jean Marais, interprète le rôle d'un jeune écrivain (François Nérac) qui se trouve mystérieusement à la tête d'une grande fortune sans renouvelée, comme par magie, sous la forme de sacs d'argent déposés chaque jour devant sa porte. Que faire de toute cette somme ?

Ce long métrage qui regroupe aussi Michel Etcheverry, Noël Roquevert et Etchika Choureau, devait s'appeler initialement « Mille et un millions ». Une Pontoisienne, admiratrice de Jean Marais, s'approcha pour lui demander un autographe que le grand acteur lui offrit aussitôt. N'étant pas habituée par cet usage, elle lui demanda combien elle lui devait et il répondit bien naturellement : « Mille et un millions ! ».

Toute la ville accuse est le premier film de Claude Boissol. Ancien assistant de Jacques Becker sur Falbalas, il est aussi l'auteur du scénario et c'est l'un de ses proches, ami de Jean Cocteau, qui l'a introduit auprès de Jean Marais auquel il a confié le rôle titre.

« Jean a tout de suite aimé l'histoire mais il voulait que René Clair la réalise, confiait le cinéaste. C'était hors de question ! Il a sans doute pensé qu'il pouvait me faire confiance puisqu'il a finalement accepté le rôle. J'étais très déçu lorsque le distributeur a décidé de changer le titre du film. L'histoire est censée se déroulée dans une ville de province anonyme, même si nous nous sommes inspirés d'Aubenas. Nous cherchions pour l'intrigue un kiosque à musique qui soit suffisamment ancien et un repéreur m'a orienté vers celui de Pontoise. Il convenait parfaitement car situé au cœur d'un parc. »

Jean Marais n'était pas tendre avec les jeunes réalisateurs qu'il a soutenus, comme le montre un entretien avec François Challais, pour l'émission Cinépanorama :

« J'ai aidé plusieurs jeunes metteurs en scène comme Kaast par exemple, et ça ne m'a pas réussi. J'avais confiance en ce metteur en scène par ses paroles et tout ce qu'il me disait et finalement, il a prouvé qu'il n'était pas quelqu'un d'important. Avec Boissol, non ! J'étais ravi, je l'ai aidé et lui ai donné sa chance. Il a fait son premier film grâce à moi et si c'était à refaire, je le referai. »
Fiche du film Toute la ville accuse (1956)
© Tous droits réservés

Année de sortie

1956

Genres

Équipe

Réalisateurs, réalisatrices

Scénaristes

Compositeurs, compositrices

Acteurs, actrices

Lieux de tournage

Tourisme à proximité des lieux de tournage

La coulée verte

La coulée verte

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Bois de Cergy

Bois de Cergy

⌖ Cergy

Musée Jean Gabin

Musée Jean Gabin

⌖ Mériel

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page