×

Recherche

Soyez les bienvenus ou L'Autocar en folie 1953

Fiche du film Soyez les bienvenus ou L'Autocar en folie (1953)
© Tous droits réservés
L'autocar conduisant la compagnie de Jean Nohain faire une émission, tombe en panne dans un petit village. Les habitants immobilisent la troupe pour l'obliger à faire l'émission sur place.

Le tournage

Lieux

  • Saint-Prix

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Anecdotes de tournage

Aux limites de la forêt de Montmorency, en venant de Gros-Noyer pour aller vers l'auberge du Lapin Sauté, a été aménagée en juillet 1952 un champ de foire pour les besoins du film de Pierre Louis, Soyez les Bienvenus. Plus de deux cents figurants venus de Saint-Leu-la-Forêt et de Saint-Prix participent à ces scènes censées se déroulées dans un petit village nommé Saint-Eloi-le-Brave. Dans le film, la Compagnie Jean Nohain, qui voyage en car, doit donner son émission, « Soyez les Bienvenus » à Saint-Honoré-le-Hautain. Irrités par cette préférence, les habitants de Saint-Eloi provoquent une panne et persuadent Jean Nohain de situer l'émission dans leur village.

Au piano, le compositeur Henri Betti ainsi que d'autres instrumentistes font semblant de jouer de la musique pendant que défile une bande son enregistrée précédemment. Le comédien Armand Mestral conte fleurette à une marchande de nougas qui n'est autre que la secrétaire de Jean Nohain. Quand on filme en extérieurs, il est bien rare qu'il ne se produise pas de petits incidents comiques. L'un de ceux-ci est arrivé à Armand Mestral, quelques jours plus tôt, lorsque, sur la Nationale 1, aux environs de Domont, il avait été placé à l'entrée du village une pancarte indiquant : « Hostellerie du Progrès 200 mètres ». Soudain, un automobiliste passe… puis revient quelques minutes plus tard, interpellant le comédien, qu'il n'avait bien sûr pas reconnu.
« Où est cette Hostellerie ? Et savez-vous s'il y a des chambres pour la nuit ? »
Ne sachant que dire, Armand Mestral partit dans un grand éclat de rire.
Jean Nohain apprécia particulièrement les décors naturels de Saint-Prix : « Eh bien, Monsieur, voyez-vous, je trouve que c'est merveilleux de rencontrer aussi près de Paris un site que évoque avec une telle perfection les belles places des petits villages de chez nous. Quand Pierre Louis m'a conduit ici pour la première fois, il y a quelques mois, j'ai été surpris, très surpris…
Ah ! Monsieur ! Les surprises de la France ! Et, surprise encore, j'ai appris que M. le Maire de Saint-Prix est originaire du même pays que moi : Donzy, dans la Nièvre. C'est merveilleux. »
Fiche du film Soyez les bienvenus ou L'Autocar en folie (1953)
© Tous droits réservés

Année de sortie

1953

Genres

Équipe

Réalisateurs, réalisatrices

Scénaristes

Compositeurs, compositrices

Acteurs, actrices

Lieux de tournage

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page