×

Recherche

La Septième cible 1984

Fiche du film La Septième cible (1984)
© Tous droits réservés
Bastien Grimaldi, écrivain réputé, est agressé un soir dans la rue. Apparemment, l'agression est gratuite. Mais les coups de téléphone répétés, les lettres anonymes s'accumulent. Grimaldi mène sa propre enquête pour comprendre qui est à l'origine de ces menaces.

Le tournage

Lieux

  • Roissy-en-France
    • Aéroport Roissy-Charles de Gaulle

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Anecdotes de tournage

Outre Lino Ventura, qui tourne alors pour la quatrième et dernière fois avec lui, Claude Pinoteau doit retrouver, sur le tournage de La 7ème cible, Sophie Marceau. C'est grâce à La Boum, réalisé en 1980, que la jeune comédienne est devenue une star. Le succès est tel qu'une suite a vu le jour deux ans plus tard.

Dans La 7ème cible, elle doit interpréter Laura, la fille du personnage de Lino Ventura. Un petit rôle qui ne nécessite que six jours de tournage. L'occasion pour elle de retrouver le cinéaste qui l'a lancée et qu'elle désigne comme son "papa cinématographique".

Mais son rôle prend finalement plus d'ampleur que prévu : Sophie Marceau doit tourner trente jours contre les six prévus. Parallèlement à ce projet, Andrzej Zulawski lui propose d'être l'héroïne de son prochain film, L'Amour braque, après la défection d'Isabelle Adjani. Les deux tournages sont incompatibles et pour Sophie, le choix est vite fait : en plus de tourner sous la direction de Zulawski, son compagnon de l'époque, L'Amour braque est l'occasion pour elle de se défaire de l'image lisse de ses débuts.

Le premier jour de tournage de La 7ème cible, Sophie Marceau annonce au producteur Alain Poiré qu'elle quitte le film. Elle se rend ensuite dans le hall de l'aéroport de Roissy, où l'équipe prépare les premières prises de vue, pour annoncer elle-même la nouvelle à Pinoteau, qui prend son désistement comme une trahison :

« J'estimai que nous n'avions plus rien à nous dire. Elle voulut m'embrasser avant de partir. Je refusai. »


Elle est remplacée au pied levé par Elisabeth Bourgine.

Une décision qui coûte cher à la comédienne :

« Le lendemain je reçois une lettre recommandée disant que je devais leur payer cinq fois le prix de mon cachet ! »


Gaumont, qui produit le film, lui impose en effet de payer un dédit d'un million de francs. Pour régler cette somme, elle contracte un emprunt qu'elle mettra longtemps à payer. Finalement, Sophie Marceau et Pinoteau se réconcilieront et se retrouveront en 1988 pour L'Étudiante.
Fiche du film La Septième cible (1984)
© Tous droits réservés

Année de sortie

1984

Genres

Équipe

Réalisateurs, réalisatrices

Scénaristes

Compositeurs, compositrices

Acteurs, actrices

Lieux de tournage

Tourisme à proximité des lieux de tournage

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page