×

Recherche

Micheline Presle

Micheline Presle
© Collection particulière
Une grande dame du 7e art
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
Micheline Chassagne, alias Micheline Presle, enchaîne les rôles de jeune première pour Abel Gance (Le Paradis perdu, 1939), Marcel L'Herbier (La Comédie du bonheur, 1940), Marc Allégret (La Belle aventure, 1942), et Jacques Becker (Falbalas, 1944). Elle casse cette image en interprétant la prostituée Boule de suif (Christian-Jaque, 1945), d'après Guy de Maupassant. Elle récidive en incarnant la libre Marthe Grangier aux côtés de son jeune amant (Gérard Philipe) dans Le Diable au corps (Claude Autant-Lara, 1947), adaptation du roman de Raymond Radiguet.

Tentée par Hollywood, la jeune femme s'envole pour l'Amérique et tourne notamment The Adventures of Captain Fabian / La Taverne de New Orléans (William Marshall, 1951). De retour en Europe, elle joue Marguerite Gauthier dans La Dame aux camélias (Raymond Bernard, 1953), Mme de Pompadour dans Si Versailles m'était conté (Sacha Guitry, 1954) et Hortense de Beauharnais dans Napoléon (Sacha Guitry, 1955) – dont une scène mémorable est tournée à Herblay.

Elle s'en donne à cœur joie dans Treize à table (André Hunebelle, 1955) et dans Le Baron de l'écluse (Jean Delannoy, 1960) – en partie tourné à Saint-Prix – dans le rôle de Perle Germain-Joubert, premier amour du baron Jérôme Napoléon Antoine, alias Jean Gabin. Jacques Demy est si content de son interprétation dans Les Sept péchés capitaux (1962) qu'il fait de nouveau appel à elle pour jouer la reine de Peau d'Âne (1970) et la doctoresse Delavigne de L'Événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune (1973). Entre-temps, Jacques Rivette en a fait la mère supérieure de sa Religieuse (1966).

Parallèlement, elle triomphe dans Les Saintes chéries (Nicole de Buron, 1965) sur la première chaîne de l'ORTF. Elle s'amuse avec Jean Girault (Deux grandes filles dans un pyjama, 1974) ou Jean Yanne (Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, 1979). Elle accompagne les débuts de jeunes réalisateurs comme Guy Gilles (Clair de terre, 1969), Jérôme Savary (Le Boucher, la star et l'orpheline, 1975), Jacques Davila (Certaines nouvelles, 1978) ou Gérard Frot-Coutaz (Beau temps mais orageux en fin de journée , 1986). Elle partage l'affiche du Jour des rois (Marie-Claude Treilhou, 1991) avec Paulette Dubost (1910-2011) et Danielle Darrieux (1917-2017).

Mère de la réalisatrice Tonie Marshall, Micheline Presle découvre Vétheuil au début des années 2000 et elle est tout de suite séduite :

« Je ne connaissais pas du tout la région », raconte-t-elle. « C'est un vrai mouchoir de poche, coincé entre les falaises et la Seine. J'ai eu un coup de cœur. La route qui mène à La Roche-Guyon est magnifique, avec ses arbres, sa lumière… J'ai eu la chance de trouver quelque chose avec un jardin, en contrebas de la route des Crêtes. Très vite, j'y ai planté des petits arbres fruitiers. »

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Micheline Presle
© Collection particulière

Personnalités

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page