×

Recherche

Voici le temps des assassins 1955

Fiche du film Voici le temps des assassins (1955)
© Tous droits réservés
André Châtelin (Jean Gabin), un restaurateur prospère du quartier des Halles à Paris, voit arriver dans son restaurant Catherine (Danièle Delorme), la fille de sa première épouse qu'il n'a pas vue depuis des années. Bientôt, la jeune fille tente d'évincer Gérard (Gérard Blain), un sympathique étudiant sans le sou qu'André considère comme son fils. Ce n'est que le début de son projet machiavélique…

Le tournage

Périodes

  • décembre 1955 - janvier 1956

Lieux

  • Herblay-sur-Seine
    • val d'Herblay

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Anecdotes de tournage

En 1955, Julien Duvivier se rend au Val d'Herblay, face à l'Hostellerie du Passeur, pour immortaliser la tentative d'assassinat de Jean Gabin par Danièle Delorme, dans Voici le Temps des Assassins.

Les vendredi 2 et samedi 3 décembre, les deux acteurs jouent un tête à tête final dans une frêle barque de pêche entre un restaurateur marié, d'une cinquantaine d'années, et sa jeune maîtresse, âgée de 25 ans. La brume et le froid, qui apportent une atmosphère particulière chère aux films de Duvivier, ainsi que le passage de nombreuses péniches ont rendu la tâche des cinéastes très délicate. Sans relâche, les machinistes ont changé le matériel de place. Le pauvre goujon vivant que Jean Gabin pêche a du être changé plusieurs fois tant les nombreuses plongées successives pour les besoins de la scène en eurent vite raison.

La caméra était encore fixée sur un ponton que déjà des techniciens arrosaient copieusement la chaussée pour la scène suivante au cours de laquelle Gabin et Delorme doivent descendre d'une Aronde bleue. Cent fois les machinistes ont du modifier les angles des projecteurs.

« Avancez encore Gabin ! crie un assistant avec un porte-voix. Il faut que la voiture vienne jusqu'à ce trait de craie. »

Obstinément, le véhicule s'arrête ou trop loin ou trop près. Alors, on a glissé un chevron sous les roues arrières. Jean Gabin a fini par perdre patience :

« Faites reculer les badauds, on n'y voit plus rien ! »

Si tout le monde a fini par partir, la venue du plus grand acteur français de l'époque est restée longtemps gravée dans les mémoires des Herblaysiens, peu habitués à de tels spectacles.
Fiche du film Voici le temps des assassins (1955)
© Tous droits réservés

Année de sortie

1955

Genres

Équipe

Réalisateurs, réalisatrices

Scénaristes

Compositeurs, compositrices

Acteurs, actrices

Lieux de tournage

Tourisme à proximité des lieux de tournage

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page