×

Recherche

Les Charlots, le Val d'Oise était leur repaire transparent

© Collection Jean Sarrus

Les Charlots, le Val d'Oise était leur repaire

La bande des quatre
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
Les Charlots, c'est d'abord un groupe pop qui débute en 1965 aux côtés du chanteur Antoine avec l'album Antoine rencontre les Problèmes, repris en tournée et à la télévision. Un an plus tard, Gérard Rinaldi (chant), Gérard Filipelli (guitare), Luis Régo (guitare), Jean Sarrus (basse) et Jean-Guy Fechner (batterie) se baptisent Les Charlots et se mettent à composer leurs propres chansons. Lancés dans la carrière cinématographie avec La Grande java (Philippe Clair, 1971), leurs gags font un triomphe dans Les Bidasses en folie (Claude Zidi, 1971), Les Fous du stade (Claude Zidi, 1972), Le Grand bazar (Claude Zidi, 1973) et Les Quatre Charlots mousquetaires (André Hunebelle, 1974).

C'est à ce moment-là que les Charlots font du Val-d'Oise leur terre d'adoption. Depuis 1967, Jean Sarrus est propriétaire d'une « cabane de pêcheur » à Cergy, au bord de l'Oise. Sa famille s'étant agrandie, il s'en sépare en 1974 et achète à Théméricourt un moulin-manoir avec une douzaine de chambres et de quatre salles de bains.

« Je voulais absolument rester dans le Val-d'Oise où j'ai des amis et dont j'apprécie les avantages, notamment la possibilité de faire du bateau sur l'Oise. »

La même année, Gérard Rinaldi (1943-2012) et Gérard Filipelli s'installent près de chez lui à Avernes, dans ce Vexin que leur a fait découvrir le cascadeur Yvan Chiffre (1936-2016), grande doublure d'Alain Delon. Rinaldi, leader du groupe, acquiert un peu plus tard une vieille ferme blottie au fond d'un parc à Théméricourt, que l'écrivaine et comédienne François Dorin (1928-2018) a transformée en gentilhommière.

« Jusqu'à présent, j'habitais à Paris, au cœur du Marais, mais ne supportant plus le bruit et les embouteillages, je passais le plus clair de mon temps chez mon ami Chiffre, qui possède une très belle maison près d'ici. »

Après avoir vécu quelque temps à Enghien-les-Bains, Jean-Guy Fechner déménage à Méry-sur-Oise.

« J'avoue que je ne connaissais le Val-d'Oise que pour être venu voir Jean et Gérard mais, tout de suite j'avais trouvé le coin formidable. »

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Tourisme en lien avec cet article

La Roche-Guyon : le château

La Roche-Guyon : le château

⌖ La Roche-Guyon

Abbaye de Maubuisson

Abbaye de Maubuisson

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Parc Le Nôtre

Parc Le Nôtre

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page