×

Recherche

Sylvain Joubert, Pontoisien coeur fidèle ! transparent

© Tous droits réservés

Sylvain Joubert, Pontoisien coeur fidèle !

Les beaux souvenirs d'un acteur attachant
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
Si le chanteur Michel Delpech a marqué l'histoire du lycée de Pontoise dans les années soixante, un de ses camarades s'est illustré, comme comédien, au théâtre, au cinéma et à la télévision.

C'est tout d'abord au théâtre que Sylvain Joubert fait son apprentissage. Il devient le fils adoptif de Fernandel, aux Variétés, dans Freddy et se fait repérer pour jouer dans Nous n'irons plus au bois et dans Le Franciscain de Bourges.

Ayant passé toute son enfance à Grisy-lesPlâtres, il a commencé ses études au collège Saint-Martin-de-France avant de rejoindre le lycée de Pontoise. En 1968, Interrogé sur son parcours scolaire par un journaliste venu l'interviewer, il déclarait :

« Je fais le plus beau métier du monde, mais sans aucun doute un des plus difficiles, et Monsieur Ducher, qui a été mon prof de maths au lycée, n'a qu'un regret : c'est que je n'ai jamais rien compris aux mathémathiques. »

Sylvain Joubert rêvait d'être marin et ces lacunes en maths le poussent vers la carrière de comédien, par le Conservatoire et la Comédie Française. Il se fait connaître des téléspectateurs grâce à deux feuilletons célèbres : Ardéchois cœur fidèle et Félicien Grevêche. Après quelques rôles au cinéma, notamment dans L'Esprit de famille, il se consacre ensuite à l'écriture. Auteur de plus de quarante scénarios pour le cinéma ou la télévision, il a aussi écrit deux livres L'Alerte rouge et Un crime de guerre, chez Flammarion.

Le comédien est nostalgique de ses années passées à Pontoise :

« J'ai un souvenir magnifique de Pontoise. J'ai eu la chance de connaître Pontoise avant la ville nouvelle de Cergy, quand elle était encore une petite ville de province. C'est une très belle ville, une des rares villes dans lesquelles je me suis toujours senti très bien. Elle correspond à mes années de bonheur. »

La ville de son enfance, il la célèbrera à deux reprises, en convaincant Claude Autant-Lara d'y venir pour Le Franciscain de Bourges et Michel Wyn pour Félicien Grevèche. Il l'a aussi personnifiée dans le feuilleton Ardéchois cœur fidèle (Jean-Pierre Gallo, 1973), en nommant l'un de ses personnages "Pontoise Belle Parole". Un rôle interprété par Pierre Guéant.

Sylvain Joubert était collégien lors du tournage de La Verte Moisson :

« Ce fut une extraordinaire déconnade. Avec ce film, le chahut était une matière supplémentaire. Tous les élèves ont fait de la figuration. Le surveillant général essayait désespérément de nous tenir tranquille. En même temps, on se sentait investis par le drame qu'avaient vécu les jeunes résistants pontoisiens. Chaque fois, je traversais la rue Pierre Butin avec une grande émotion. »

Sylvain Joubert est mort le 7 février 2000 à Paris.

Tourisme en lien avec cet article

Forêt de l'Hautil

Forêt de l'Hautil

⌖ Jouy-le-Moutier

Abbaye de Maubuisson

Abbaye de Maubuisson

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Marais de Stors

Marais de Stors

⌖ Mériel

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page