×

Recherche

Les collégiens crèvent l'écran transparent

© Héloïse Balster / CD95 - Catherine Brossais

Les collégiens crèvent l'écran

Quand des jeunes valdoisiens font du cinéma
Article publié le samedi 02 mai 2020 à 08h27

Héloïse Balster



C'est parce qu'elle ne tient pas en place et qu'elle est assurément très bavarde qu'Albert Dupontel a proposé à Héloïse Balster le rôle de Louise, dans Au revoir là-haut. Le réalisateur-acteur a tout de suite été séduit par son anticonformisme et son bagout. La fillette lui rappelait sa propre attitude quand il était enfant.

« C'était tout simplement super de jouer dans ce film. Avant cette expérience inoubliable, je n'avais jamais pris de cours de théâtre ou postulé à des castings. J'ai été présélectionnée parmi 537 candidates, avant de réussir les neuf étapes du casting. »

Héloïse donne la réplique aux deux acteurs principaux tout au long du film et son expressivité surprend. Bien entourée par ses parents professeurs et par ses deux sœurs, celle qui pratique le hockey subaquatique aimerait replonger au plus vite dans le grand bain du cinéma. Elle prend des cours de théâtre pour devenir actrice.


Ludwig Briand



Ludwig Briand a 13 ans quand Hervé Palud le sélectionne pour interpréter Un Indien dans la ville (1994). Quelques mois plus tard, près de huit millions de spectateurs l'identifient à Mimi-Siku. Né à Soisysous-Montmorency, le collégien d'Argenteuil enchaîne avec la série policière Nestor Burma, diffusée sur Antenne 2 puis France 2 entre 1991 et 2003. Il est le fils de Brigitte Fossey dans la série comique Un et un font six, diffusée entre 1997 et 2000. Mais bientôt, il se rend à l'évidence : le rôle de Mimi-Siku, jeune Indien d'Amazonie qui se découvre un improbable père boursier (Thierry Lhermitte), lui colle à la peau, impossible de s'en défaire :

« J'avais tenté le casting de la première saison de la série Plus belle la vie, feuilleton diffusé sur France 3 depuis le 30 août 2004, raconte-t-il. « Mais on m'a fait comprendre que j'étais trop marqué. Cela ne servait à rien de courir après une chimère, j'ai préféré construire une carrière concrète, avoir une vie posée et évoluer dans la société. J'ai arrêté avant le bac pour me consacrer à mes études de droit. Si le statut d'intermittent du spectacle n'avait pas été détruit comme il l'a été, j'aurais peut-être continué. Mais je n'avais pas envie de galérer, de courir après les coups. »

Aujourd'hui greffier dans un tribunal d'Île-de-France, il a définitivement tourné la page :

« J'adore ce que je fais, je travaille pour l'intérêt général » assure-t-il.


Damien Ferdel



Il est l'un des plus jeunes porte-drapeaux de France pour le Souvenir français de Saint-Gratien quand Laurent Tirard le retient pour incarner Agnan, souffre-douleur de la bande du Petit Nicolas
Cinq millions de spectateurs vont rire des mésaventures du garçon, qui étonne par sa fantaisie et son sens de la répartie. Impossible d'oublier sa performance de tête-à-claques quand il se défend face à ses camarades en clamant :

« Vous pouvez pas me taper, j'ai des lunettes ! »

Une vocation est née. En 2011, Damien Ferdel rejoint l'équipe de Camping Paradis, série créée par Michel Alexandre pour TF1. En 2012, il est de l'aventure de Nos chers voisins, diffusée sur la même chaîne. Puis, le petit blondinet devenu grand retrouve les plateaux de cinéma avec Aux yeux des vivants (Alexandre Bustillo et Julien Maury, 2014), La Dream team (Thomas Sorriaux, 2016) et Mission Pays basque (Ludovic Bernard, 2017). Cette carrière naissante ne l'empêche pas de passer son bac S, qu'il décroche haut la main :

« Je démarre un DUT informatique, une carrière d'acteur peut très vite s'éteindre », explique le jeune homme, qui espère bien continuer à paraître sur les plateaux


Juliane Lepoureau



Pascale Pouzadoux recherche deux sœurs pour donner la réplique à Sandrine Bonnaire et Marthe Villalonga dans La Dernière leçon (2015). Elle repère deux jeunes filles de Méry-sur-Oise, Sévane et Juliane Lepoureau.

Réapparue dans Crache cœur (Julia Kowalski, 2016) et Le Voyage de Fanny (Lola Doillon, 2016), Juliane est l'infante d'Espagne Anna Maria Victoria dans L'Échange des princesses (Marc Dugain, 2017) : son physique menu et son regard pur lui permettent d'interpréter le rôle d'une enfant de 4 ans.

Dany Boon lui donne son premier grand rôle dans La Ch'tite famille, où elle est la fille des insupportables snobs Valentin D. (Guy Lecluyse) et Constance Brandt (Valérie Bonneton). Plus de cinq millions de spectateurs lors de l'exploitation en salles, et le début d'une grande carrière ?

Quand elle ne fréquente ni les salles de classe ni les plateaux, Juliane aime aller voir des films d'action à la Luciole, le cinéma de Méry-sur-Oise.

« J'aimerais vraiment être actrice plus tard, j'adore ça ! » s'écrie-t-elle.

La fillette possède déjà la patience, vertu indispensable à l'exercice de ce métier :

« J'aime rester sur les tournages, même lorsque j'ai fini mon texte. Cela me plaît d'observer les acteurs, j'adore l'ambiance ! »

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Tourisme en lien avec cet article

La forêt augmentée

La forêt augmentée

⌖ Montmorency

Abbaye de Maubuisson

Abbaye de Maubuisson

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

La plage de l'Isle-Adam

La plage de l'Isle-Adam

⌖ L'Isle-Adam

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page