×

Recherche

André Brunelin, le complice de Gabin

André Brunelin, le complice de Gabin
© Jean Gabin et André Brunelin
Les folles années du ciné-club d'Argenteuil
Article publié le dimanche 14 juin 2020 à 19h25
En novembre 2005 est décédé André Brunelin, à l'âge de 78 ans. Connu comme étant le biographe de Jean Gabin, il avait rencontré le comédien dans le cadre des ciné-clubs qu'il organisait à Argenteuil, dans les années cinquante. Il avait réussi à le faire venir, à deux reprises, en 1952 et 1954, lui qui, pourtant, détestait ce genre de cérémonie.

Les projections du ciné-club ont lieu au Majestic, salle de 700 places aux allures vétustes, construite en 1936, et qui tente de concurrencer l'immense Lutétia et ses 2 200 places. Avec trop peu de moyens, le ciné-club s'arrête en 1956. Entretemps, André Brunelin est devenu un ami proche de Jean Gabin. Ce dernier lui propose plus tard de devenir son attaché de presse.

Le suivant sur ses différents tournages, André Brunelin a le projet ambitieux d'écrire les mémoires du comédien. Gabin se raconte, jour après jour, mois après mois, année après année, mais sa mort, en 1976, interrompt le projet. Patient et volontaire, André Brunelin continue les entretiens avec l'épouse de Jean, Dominique, et, en 1987, sort chez Robert Laffont, une bible de 632 pages consacrée au p'tit gars de Mériel.

Une bible jamais égalée et qui a été rééditée en 2004, dans le cadre du centenaire de sa naissance. Pourtant, si André Brunelin a toujours vécu dans l'ombre de son illustre aîné, à devenir le premier président de l'association des Amis de Jean Gabin, et à accepter avec toujours beaucoup de disponibilité et de gentillesse de venir évoquer dans différentes manifestations la carrière de son ami, il a aussi mené, seul, une carrière dans le cinéma que beaucoup aimeraient posséder aujourd'hui.

Il a signé notamment de nombreux scénarios de films, de Docteur Françoise Gailland (1976), au Désert des Tartares (1976), en passant par La Légion saute sur Kolwezi (1980), Les Quarantièmes rugissants (1982) ou Liste Noire (1984).

En 2002, il signait sa dernière oeuvre, Le Secret de la Belle de Mai, réalisée par Patrick Volson, avec Claire Keim et Julien Guiomar. Il est décédé au mois de novembre, dans l'indifférence des médias, d'une leucémie qu'il cachait depuis de nombreuses années.
André Brunelin, le complice de Gabin
© Jean Gabin et André Brunelin

Personnalités

Films

Lieux

Tourisme en lien avec cet article

Vigne d'Osny

Vigne d'Osny

⌖ Osny

La plage de l'Isle-Adam

La plage de l'Isle-Adam

⌖ L'Isle-Adam

La coulée verte

La coulée verte

⌖ Saint-Ouen-l'Aumône

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page