×

Recherche

Michel Magne transparent

© Collection particulière

Michel Magne

Le compositeur psychédélique
Article publié le mardi 28 avril 2020 à 08h30
En 1962, Michel Magne (1930-1984) achète le château d'Hérouville-en-Vexin :

« En fait de château, c'était plutôt les deux ailes d'un château ; la partie centrale n'existait plus. Mais ce qui en restait était fort beau et je décidai de réparer les ruines petit à petit, au fur et à mesure de mes disponibilités.nbsp;»
Michel Magne, L'Amour de vivre, Paris, Éditions Alain Lefeuvre, 1980

Il y aménage un studio d'enregistrement fréquenté par les plus grandes vedettes du rock et de la pop, des Pink Floyd à Elton John en passant par David Bowie, Véronique Sanson, Johnny Hallyday ou Jacques Higelin. Régulièrement, il improvise des concerts dans l'église et tous les week-ends, organise des fêtes grandioses dont ses voisins gardent un souvenir mémorable.

Dans ses compositions psychédéliques, Magne expérimente des champs musicaux nouveaux (musique inspirée par les réactions du corps au son, invention de la musique infrasonore que l'on ressent à défaut de l'entendre, étude des ondes sonores et des courants magnétiques). Entre 1955 et 1975, il signe la musique originale de 75 films. Certains relèvent d'un cinéma d'auteur, comme Compartiment tueurs (Costa-Gavras, 1965) ou Belle de jour (Luis Buñuel, 1967), d'autres servent un cinéma populaire, comme la série des Angélique (Bernard Borderie, 1965-1968).

Mais en 1974, le studio dont il a délégué la gestion est mis en liquidation judiciaire. Lourdement endetté, le musicien quitte Hérouville et se replie dans son appartement de la rue Mouffetard, à Paris. Il essaie de rebondir en publiant cinq albums et une autobiographie qu'il intitule L'Amour de vivre. Mais sa carrière marque le pas : en dix ans, il ne collabore qu'à neuf films dont le plus notable est Les Misérables (Robert Hossein, 1982).

Michel Magne se donne la mort en avalant des barbituriques au Novotel de Cergy, dans la soirée du 18 décembre 1984. Près de lui, trois lettres pour sa femme, son avocat et la police, ainsi qu'un livre ouvert au pied du lit, Suicide mode d'emploi.

Vidéo

Ce contenu est hébergé par un tiers (www.youtube.com). En l'autorisant, vous acceptez les conditions d'utilisation de www.youtube.com

Autoriser les contenus YouTube sur cette page

se souvenir de mon choix *

* Votre choix sera sauvegardé sous la forme d'un cookie par notre site jusqu'à fermeture de votre navigateur Internet.

Personnalités

Lieux

Tourisme en lien avec cet article

Gestion des cookies

Certains contenus de notre site sont hébergés par des tiers, qui sont susceptibles de déposer des cookies sur votre navigateur Internet. Vous êtes libre d'accepter ou de refuser l'affichage de ces contenus. Vous pouvez changer d’avis à tout moment et modifier vos choix depuis le lien gestion des cookies situé en bas de page du site.

J'accepte

Je refuse

Afficher les utilisations prévues

Site externe : YouTube - préférences globales

Autoriser en permanence la lecture des vidéos YouTube : oui non

Consulter les conditions d'utilisation de YouTube

Cookies techniques

valdoise.terredecinema.fr ne dépose aucun cookie en dehors de cookies techniques (incluant ceux destinés à enregistrer les préférences du visiteur concernant l'activation des services externes).

Confidentialité

Les statistiques de fréquentation sont établies à l'aide du logiciel de suivi Matomo, sans dépôt de cookie ; les données récoltées sont anonymisées.

Enregistrer et fermer
Retourner en haut de la page